Histoire de l’église

plan1

Certains pourraient penser que les églises évangéliques sont un phénomène nouveau, en tout cas récent, et importé directement d’Outre-Atlantique… Il n’en est rien.

La présence évangélique à Bruxelles remonte aux premières décennies de notre ère et s’est perpétuée au fil des siècles malgré de nombreux et douloureux évènements qui auraient dû l’éradiquer à jamais.

Notre église est portée vers l’avenir, mais elle s’inscrit aussi dans un passé, riche héritage laissé par des témoins fervents de l’Evangile, dont vous pourrez découvrir l’histoire, en tout cas pour quelques-uns d’entre eux.

Des efforts d’évangélisation de Pentecôte ont commencé à Bruxelles vers le début des années 1920 mais avec peu de résultats. Avec le temps, quelques petites assemblées virent enfin le jour. En 1941, à Saint-Gilles au 34 rue E. Walshaerts, avec le Pasteur M. Samyn. Elle déménagea par la suite à la rue Birmingham 351 à Anderlecht avec le Pasteur E. Neusy.
L’Assemblée de Bruxelles est fondée le premier dimanche de mars et est constituée légalement comme A.S.B.L., le 28 mai 1955 à l’avenue du Boulevard, 19-Bruxelles Nord.
La première réunion est présidée par Carlo Johanson et clôturée par Gustafson.
Avant cette date, les croyants se réunissaient à la rue Fossé aux Loups, dans une ancienne synagogue (près de la Place de la Monnaie). E. Neusy en était le pasteur.
L’Assemblée déménagea à la rue Joseph Claes (près de la gare du Midi) en janvier 1958. Le pasteur était Petrus Gustafson puis Lennart Steen, tous deux missionnaires Suédois.
C’est aussi le 25 mai 1958 que se forma « L’Union des Eglises Evangéliques de Pentecôte » qui s’appelle maintenant « Les Assemblées de Dieu Francophones de Belgique » et dont le siège se situe actuellement au 194, avenue Van Voxlem, 1190 Bruxelles.

Cependant la parole de Dieu se répandait de plus en plus, et le nombre des disciples augmentait.
Actes des apôtres 12:24

Le 18 novembre 1960, le frère Maurice Knops devient le pasteur de l’Assemblée et il exercera son ministère jusqu’en 1975.
En 1968, le pasteur Amitié et sa famille viennent s’installer à Bruxelles, en provenance d’Andrimont où l’école biblique actuellement CTS a été fondée. Le frère Knops l’accepte comme co-pasteur, puis après son retrait en 1975, M. Amitié continuera à diriger l’église jusqu’en 1989.
Pendant une année, les cours de l’école biblique qui n’avait pas encore de locaux se donneront au 1er étage de notre église, rue Joseph Claes.
En 1979, on fit un gros effort d’évangélisation à la salle Régina (près de la porte de Hal). Le frère Jorgenson, missionnaire américain nous soutenait dans cet effort ainsi que dans les travaux de l’avenue Van Volxem.
A l’étage, il n’y avait rien. On a commencé le travail par créer les trois premières classes de l’école du dimanche. Au départ, elles n’étaient pas encore séparées, c’est là que nous avons commencé nos réunions, pendant qu’on travaillait dans le reste du bâtiment.
Déjà à la rue Joseph Claes, les chrétiens ont donné largement en prévision de l’achat d’un bâtiment. Après cet acquisition, les membres ont continué de donner de bon cœur et ont fait des sacrifices. Une sœur âgée, Irène, qui était dans une maison de repos nous a fait don de tout ce qu’elle possédait, pas loin d’un million de francs. Maintenant, c’est dans le ciel qu’elle a son trésor !
Les chrétiens de l’Assemblée de Suède ont décidé de nous aider et nous ont fait des dons de bancs.
A un moment donné, pour que l’Assemblée puisse finir les travaux, le Pasteur Amitié a fait un emprunt d’un million de francs à la banque, après avoir reçu le chèque, il a dû aller le rendre à la banque car ils n’en avaient plus besoin. Le Seigneur a pourvu par la générosité des chrétiens.
Par l’intermédiaire du frère Jorgenson, des frères et sœurs sont venus des Etats-Unis, à leurs frais pour nous aider parfois pendant une longue période. Parmi ceux-ci deux sont revenus pour servir le Seigneur, c’était les frères Myers et Heyes.

...mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Évangile de paix; Ephésiens 6:15

En 1985, notre frère Knops est parti auprès du Seigneur où il recevra sa récompense pour son bon service et sa consécration.
En mars 1987, l’Assemblée a demandé au frère Hamelle, missionnaire de devenir le pasteur de l’église. Il a pris fonction en 1989 et est notre berger jusqu’à ce jour.

Le pasteur Hamelle est né en 1938 dans une famille catholique à Monceau sur Sambre.
En 1957, juste avant son service militaire, il fait l’expérience de la nouvelle naissance selon Jean 3/3 dans l’Assemblée de Dieu de Charleroi (Mission la Bonne Nouvelle).
En 1959, il entre en formation pastorale. En 1962, il est reconnu pasteur, on lui confie l’Assemblée de Dieu de Montignies sur Sambre qui fut fondée par son ministère d’évangéliste.
Cette année aussi, il épouse Alida qui était bien engagée dans le service de Dieu. En 1967, une petite fille Maryse est venue égayer le foyer.
En 1968, il ouvre une seconde église à Scry Mettet et cela, tout en restant attaché à l’église de Charleroi.
En 1970, le Seigneur lui confirme son appel missionnaire, reçu quelques mois après sa conversion. Il se dirigea alors à l’école biblique C.B.C. à Rhodes St Genèse, pour parfaire sa formation pastorale et le préparer pour la mission extérieure.
En 1972, il répond à l’appel d’un missionnaire en Guadeloupe. Cette île vivait un véritable réveil spirituel. Avec son épouse et leur petite fille, il exerça son ministère en collaboration avec les missionnaires des Assemblées de Dieu qui étaient sur place.
C’est durant leur séjour en Guadeloupe que leur second enfant est né, un petit Mickaël. Sur cette île, il ouvre plusieurs assemblées et travaille à la formation de jeunes qui ont reçu l’appel pour le service divin. Peandant son séjour, il fut témoin de nombreuses conversions à Christ, à des guérisons, des délivrances et des miracles, suite à la prédication de l’Évangile.
En 1982, le Seigneur le dirige sur l’île lointaine de la Nouvelle Calédonie. Là aussi, il donne la main d’association aux missionnaires en place.
Comme en Guadeloupe, il développa l’oeuvre existante, de nouvelles oeuvres s’ouvrent, des ouvriers et ouvrières pour Dieu ont reçu une formation pour le service de Dieu. Là aussi, le Seigneur dans sa bonté a confirmé sa Parole en sauvant un grand nombre d’âmes, guérissant les malades, délivrant les captifs, renvoyant libres les opprimés. Rapidement les assemblées sont devenues trop petites, des constructions furent en chantier et inaugurées pour répondre aux besoins.
En 1989, le missionnaire Hamelle reçoit l’appel du Seigneur pour rentrer en Belgique, il avait 51 ans. Il répondait à la proposition du pasteur Amitié en place à Forest pour le remplacer.
Depuis lors, au travers différentes missions d’évangélisation et d’édification, l’oeuvre s’est bien développée et continue à croitre en qualité et en quantité.

Plusieurs gros travaux ont été engagés comme le remplacement du toit en 1990 et la rénovation de la façade arrière en 1995.
Le pasteur Amitié est parti rejoindre le Seigneur en 2011.
Nous pouvons rendre grâce à Dieu pour ce plus d’un demi-siècle de son œuvre à Bruxelles. Il a toujours été bon fidèle et merveilleux pour nous de tant de façons. A lui seul toute la gloire et l’honneur. Alléluia !

« Approchez-vous de Lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle… »
1 Pierre 2:4-5
UA-49972271-1